Eolien en mer : EDF Re en route vers les décisions finales d’investissement

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : EDF UK)

Les derniers recours contre les autorisations administratives des parcs éoliens en mer préparés par EDF Renouvelables (EDF Re) à Courseulles-sur-Mer (Calvados, 450 MW) et Fécamp (Seine-Maritime, 500 MW) viennent d’être rejetés par le Conseil d’État. Les projets se dirigent donc vers la décision finale d’investissement, prise par le consortium formé par EDF Re, le spécialiste canadien des oléoducs...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.