Alcimed se penche sur le biomimétisme appliqué à l’énergie

Print Friendly, PDF & Email
© Alexas_Fotos, pixabay

Les technologie énergétiques imitent parfois la nature. C’est le cas de l’hydrolienne d’EEL Energy, inspirée des ondulations des anguilles. Pour sa part, l’université de Cambridge s’intéresse au duvet des plumes de chouettes pour réduire le bruit des pales des éoliennes, un principe aussi exploré par Enercon. RTE regarde la symbiose mycorhizienne, soit l’association entre les champignons et les plantes, pour aider à équilibrer les flux électriques entre les régions.

Hibernation, fourmis et systèmes

Le cabinet de conseil Alcimed a étudié d’autres applications pour faciliter le stockage d’énergie, la mobilité ou encore l’optimisation de la chaleur. « Le réseau électrique pourrait ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.