Saint Brieuc : Ailes Marines choisira ses fournisseurs à la rentrée

Print Friendly, PDF & Email
Parc éolien offshore d’East Anglia One en construction (c) Romain Chicheportiche

*Article modifié le 13/06/2019 pour intégrer les précisions d’Ailes Marines.

Ailes Marines, le consortium réunissant Iberdrola, RES et la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) pour la construction du parc éolien en mer de Saint-Brieuc (496 MW), a lancé cette année les appels d’offres portant sur les fondations, l’installation, les câbles et la sous-station. Ailes Marines annoncera à l’automne l’entreprise sélectionnée pour la fabrication des fondations sur le site de Brest. Objet lui aussi de recours au Conseil d’Etat mais rassuré par la décision prise vendredi en faveur d’EDF Renouvelables, le consortium espère toujours mettre en service son installation en 2023.

Jurisprudence Saint-Nazaire

La décision favorable du Conseil d’Etat vendredi pour Saint-Nazaire n’est pas qu’une bonne nouvelle pour EDF RE. En statuant sur le fond en faveur du parc éolien en mer, les juges ont rassuré toute une filière en attente d’une première jurisprudence en la matière. C’est le cas du consortium Ailes Marines qui développe le projet de Saint-Brieuc, remporté ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.