L’Université de Lille apprend à gérer l’électricité en autonomie partielle

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Les facultés de l’Université catholique de Lille)

Ambitieuse, cette neutralité carbone visée pour 2035 par l’Université catholique de Lille et ses 31 000 étudiants. L’objectif fait l’objet d’un programme quinquennal de recherche et d’achats équipements baptisé Livetree, subventionné à hauteur d’1 M€ par an. Et dès 2021, l’îlot historique de cet ensemble de facultés, soit trois bâtiments, doit générer une empreinte carbone à zéro. D’où l’installation en juillet dernier de deux centrales solaires de 192 kW et 30 kW, sur les toits de deux édifices. Mais l’opération se distingue surtout par l’association, depuis décembre, d’une réserve de 250 kWh ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.