Vers une taxe carbone plus élevée, mais plus juste ?

Print Friendly, PDF & Email

Une semaine après une étude de l’Iddri, c’est au tour du Conseil d’analyse économique (CAE) de proposer une nouvelle version de la taxe carbone. L’étude du CAE, organisme « indépendant » chargé de rédiger des rapports pour le Premier ministre, sera sans doute étudiée de près par l’exécutif qui cherche à sortir par le haut de la crise des Gilets jaunes. Le Conseil d’analyse économique propose ainsi de poursuivre la hausse de la contribution climat-énergie (CCE), mais en intégrant un système de redistribution en direction des moins fortunés. Un changement de paradigme majeur qui pourrait remettre en question plusieurs aspects de la fiscalité écologique. Avec une conséquence directe : certains outils de financement de la transition écologique devront trouver d’autres ressources ou être abandonnés.

Une taxe carbone élevée mais équitable

La conviction des trois auteurs de la note du Conseil d’analyse économique est faite : taxer fortement le carbone est ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.