Haro sur les dernières chaudières fioul des copropriétés parisiennes

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Agence parisienne du climat)

La chasse aux chaudières polluantes dans les copropriétés parisiennes est ouverte. Pour de bon, apparemment. « 100 copropriétés ont été rénovées dans la capitale en dix ans. Nous voulons passer à mille par an, d’ici 2030. Bonne nouvelle, le rythme s’accélère, une centaine de “copros” devraient changer d’énergie dans les deux ans qui viennent », prévoit Frédéric Delhommeau, directeur habitat de l’Agence parisienne du climat (APC).

Pour ce faire, cet organisme de la mairie de Paris va cibler en priorité les 1 500 immeubles encore équipés de chaufferies au fioul. Surtout situés dans les beaux quartiers, ils ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.