Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 22 février

Vestas serait en discussion avec son concurrent Suzlon, pour racheter une part importante du capital du fortement endetté turbinier indien, selon la chaîne de télévision CNBC-TV18 dédiée au public du sous-continent. L’opération consisterait à racheter les actions du fondateur Tulsi Kanti et sa famille (17,6%) et de l’investisseur Dilip Shanghvi (23%). Suzlon annonce 18 GW d’éoliennes installées dont 12 GW en Inde et compte 7 500 collaborateurs.

La puissance de feu de Leclerc commence à se faire sentir. Le « jeune » fournisseur d’électricité, lancé le 13 septembre dernier, avait conquis selon nos informations 57 000 compteurs au 31 décembre, ce qui le situe au 6e rang sur le marché. L’offre est verte mais à base de garanties d’origine, avec une option à – 20%/TRV en bons d’achat dans les hypermarchés.

RGreen Invest renforce son financement bridge pour les batteries stationnaires de 1 MW de NW Energy. Une ligne obligataire de 1,5 M€ sur deux ans va alimenter une grappe de nouveaux projets, après un prêt de 1 M€ pour la toute première batterie. NW Energy vise 100 MW installés en France en 2019 et 2020, sur le marché de la régulation de fréquence pour commencer et avec une première tranche de 32 MW en cours de déploiement.

Selon une étude européenne de l’ambitieux opérateur scandinave d’autoconsommation solaire Otovo, le retour sur investissement sur ce segment ne serait pas de treize ans mais inférieur à six années dans le sud de la France et pas au-delà de huit au nord. Elle se base sur un coût moyen de 1 800€/kW installé tout compris, qu’Otovo voit se généraliser sur le continent.

L’électricien américain Arizona Public Service compte installer 850 MW de stockage et 100 MW de solaire d’ici 2025. APS prévoit notamment de construire 500 MW de solaire+stockage, d’ici 2025, et d’intégrer 200 MW de stockage à des centrales solaires existantes, d’ici 2021.  

Deux sénateurs californiens ont présenté un « Solar Bill of Rights » (SB-288) obligeant la Public Utilities Commission (PUC) et la Commission de régulation de l’énergie de Californie à mettre en place un processus simplifié d’examen des demandes d’injection d’énergie solaire sur le réseau.

Jeudi 21 février

La start-up Ynsect, spécialisée dans la production d’insectes destinés à la nutrition animale et aux engrais, a bouclé un important tour de table de 125 M$ (110 M€). Cette levée de fonds lui permettra de financer son nouveau site de production, à Poulainville (Hauts-de-France). Les investisseurs sont : le fonds Ecotechnologies géré par Bpifrance, Quadia, Demeter et Vis Vires New Protein Ventures, Astanor Ventures, le fonds Large Venture de Bpifrance, IdInvest Partners, Picardie Investissement, Crédit Agricole Brie Picardie et Caisse d’Epargne Hauts-de-France, Talis Capital, Finasucre et Compagnie du Bois Sauvage, Happiness Capital et un family office singapourien.

Un nouveau groupe d’étude va être lancé à l’Assemblée nationale sur l’hydrogène. Il sera présidé par le député de la Dordogne Michel Delpon.

Le Parlement et le Conseil européens se sont mis d’accord le 19 février pour réduire de 30% d’ici à 2030 les émissions de CO2 des camions et autocars neufs.

La Commission européenne a annoncé débloquer 97 M€ pour soutenir l’efficacité énergétique des bâtiments résidentiels. Les fonds sont destinés au Mécanisme européen d’assistance technique pour les projets énergétiques locaux (Elena) qui est mis en œuvre par la Banque européenne d’investissement (BEI).Plus de 80 bénéficiaires ont déjà bénéficié de 160 M€ via ce programme de dix ans. En décembre 2018, les États membres avaient décidé d’un objectif de 32,5% de réduction de la consommation d’énergie d’ici 2030.

Mercredi 20 février

Neoen publie un chiffre d’affaires annuel 2018 en hausse de 63 %, à 227,6 M€ (+ 90 M€). Il a mis en service 391 MW sur l’exercice et a construit plus de 730 MW. L’Ebitda est prévu entre 170 à 175 M€. La capacité installée ressort à 1 492 MW. Le stockage fournit un revenu de 18 M€. Le groupe affiche 1 GW en exploitation ou en construction en Australie. « La forte hausse de l’activité est principalement liée à la consolidation en année pleine des actifs qui ont été mis en service en 2017 ainsi qu’à l’entrée en exploitation de nouvelles centrales en 2018 », précise le communiqué.

Comme prévu, Auvergne-Rhône-Alpes (Aura) est entrée au capital de Hympulsion, le véhicule de financement de 20 futures stations hydrogène de la région, via le projet plus global Zéro Emission Valley. Aura investit 8 M€, soit 33% du capital d’Hympulsion, où Engie et Michelin sont aussi présents.

La start-up suisse Insolight annonce un taux de rendement de 29% pour ses modules solaires. Un résultat validé par des instituts européens sérieux. La technologie est destinée aux panneaux en toitures. Elle utilise des lentilles pour concentrer la lumière sur les cellules photovoltaïques, dont la matrice se déplace un peu pour profiter de la course du soleil.

Boralex a bouclé un financement de 106 M€ à un taux moyen de 2,29% pour quatre parcs éoliens en construction (54 MW) ou en repowering (de 18 à 35 MW). Les prêts sont fournis par le CIC, Auxifip, le Crédit agricole Nord de France, CM-CIC Infra Debt Fund et Bpifrance .

La Solar Energy Corporation of India a lancé un appel d’offres solaire flottant + stockage. Les développeurs seront invités à proposer des projets sur 8 sites déjà identifiés cumulant 20 MWc solaires et 60 MWh de stockage par batterie. La date limite de dépôt des dossiers a été fixée au 1er avril prochain.

Mardi 19 février

Neoen a bouclé le financement de Hedet, un parc éolien de 81 MW en Finlande. Le développeur français  détient le projet à 80% ; les 20% restants reviennent à son homologue finlandais Prokon Finland. Le coût total d’investissement du projet est estimé à 85,4 M€ hors coûts du financement. Google achètera la totalité de l’électricité produite pendant 10 ans.

La République des Palaos (dans l’ouest de l’océan Pacifique) a décidé de rouvrir son appel d’offres pour la construction d’un microgrid associé à un parc photovoltaïque. La compétition durera jusqu’au 15 mars 2019. Lauréat, Engie a indiqué maintenir sa candidature.

Alliance Ventures, le fonds de capital-risque du trio Renault-Nissan-Mitsubishi, investit dans la start-up chinoise PowerShare, une plateforme en ligne permettant de connecter les conducteurs de véhicules électriques aux opérateurs de bornes de recharge et  aux fournisseurs d’électricité. Le montant de l’investissement n’a pas été indiqué.

La construction d’une petite centrale solaire spatiale d’1 MW a commencé à Chongqing, au sud-ouest de la Chine. Cette centrale située à 36 000 km de distance de la Terre devrait capter l’énergie solaire sans être gênée par l’atmosphère, les saisons ou la tombée de la nuit. Entre 2021 et 2025, la Chine va d’ores et déjà développer et lancer de petites centrales dans la stratosphère, avant de lancer la plus grande en 2030. Les électrons seront renvoyés sur terre par un laser.

Le raccordement des projets au réseau électrique pourra être réalisé par les producteurs ou consommateurs d’électricité, à condition de faire appel à des entreprises agréées par Enedis. Cette possibilité est instituée par un décret du 13 février paru le 15 au Journal Officiel.

Lundi 18 février

Le fournisseur Mint Energie lance son offre d’autoconsommation solaire clé-en-main. Baptisée Mint Solaire, elle utilisera des panneaux photovoltaïques de fabrication européenne.

Ikea est entré dans l’éolien en mer. Ingka Group, la holding du géant suédois, a investi quelque 200 M€ pour prendre une participation de 25% du parc éolien offshore de Veja Mate (402 MW) en exploitation en Allemagne. A noter que la transaction a été réalisée aux côtés de Commerz Real, WPD Invest et KGAL qui ont pris à eux quatre 80% du capital. Le solde de 20% a été conservé par Siemens Financial Services.

Les pétroliers Equinor (ex-Statoil) et Korea National Oil Corporation (KNOC) ont signé un Memorandum of Understanding (MoU) pour travailler ensemble sur un projet de ferme éolienne flottante en Corée du sud. Située sur la plateforme de Donghae à 58 km des côtes de la ville d’Ulsan, la ferme pourrait atteindre une capacité de 200 MW si elle était réalisée. Equinor est l’opérateur de Hywind, le premier parc éolien flottant du monde.

Le CEA-Liten annonce une plus grande stabilité pour les cellules photovoltaïques pérovskites. Leur rendement a été maintenu à haut niveau après 1 200 heures sous illumination continue. L’objectif est désormais de maintenir cette stabilité sur de plus grandes surfaces, les tests ayant été faits sur des cellules de 30 mm².

Le Brésil autorise la construction de 1 572 MW de projets EnR issus de l’appel d’offres du 31 août 2018. En tout, 53 projets représentant 6,8 milliards de réals brésiliens (1,6 Md€) ont été approuvés, dont 44 parcs éoliens, 7 centrales hydroélectriques, une de gaz naturel et une de biomasse mais pas de solaire. Ces projets, sous PPA de 20 à 30 ans selon le type d’énergie, devraient être mis en service d’ici 2024.