Bpifrance va lancer son offre de prêts pour la petite méthanisation

Print Friendly, PDF & Email
Une unité de production de biométhane près d’une ferme laitière à Brest (Bretagne) © Ilek

Bpifrance va soutenir la méthanisation à la ferme. Le lancement d’une offre de prêts sans garantie, dont l’annonce avait été saluée par la filière, est imminente. « Ce ...

mois-ci », assure Pascale Courcelle, directrice du financement dans l’immobilier, l’énergie et l’environnement de Bpifrance Financement. Elle l’a confirmé lors du salon Be Positive à Lyon la semaine dernière. Il s’agira d’une offre de prêt « sans garantie sur le projet, sans hypothèque, sans gage, sans cautionnement… »

100 à 500 k€ par projet

L’offre cible des projets agricoles dont la taille ne devra pas dépasser 500 kWe pour les installations produisant de l’électricité en cogénération, 50 Nm3/h de capacité maximale pour celles produisant du biométhane injecté dans le réseau de gaz naturel. Le prêt, dont le montant sera compris entre 100 k€ et 500 k€, aura une durée de 12 ans au plus. « Avec un différé d’amortissement en capital de 2 ans maximum », précise Pascale Courcelle. « L’outil va venir accompagner les banques, qui ont déjà été très présentes sur ce segment. » Bpifrance va en effet intervenir en cofinancement à la demande des banques, quand celles-ci auront validé des projets portés par des agriculteurs. Bpifrance devrait a priori apporter 20% du montant total accordé au porteur de projet. Cette part ne sera pas immédiatement débloquée. Elle devrait l’être une fois que l’agriculteur aura touché l’essentiel du reste du financement.

Ce dispositif sera garanti par un fonds abondé par le ministère de l’Agriculture. Il vise potentiellement 90 millions de prêts sur 5 ans. Les directions régionales de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (Draaf) valideront les critères d’éligibilité techniques.