PPE : efficacité énergétique et chaleur EnR en première ligne

Print Friendly, PDF & Email

(Crédit : Energies Posit’if)

La stratégie de décarbonation du gouvernement passe bien sûr par la baisse sensible de la consommation primaire d’énergies fossiles (-20% en 2023 et -35% en 2028 par rapport à 2012), mais aussi par la réduction des consommations énergétiques globales. La nouvelle Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) prévoit une baisse de 7% de la demande finale d’énergie en 2023 et 14% en 2028 (toujours par rapport à 2012). Pour atteindre ces objectifs, la PPE compte sur les effets combinés des mesures d’efficacité énergétique et sur la montée en puissance de la chaleur renouvelable.  

L’efficacité énergétique passera par les CEE…

Le bâtiment étant le premier consommateur d’énergie au niveau national, il est logiquement celui qui doit faire l’objet d’une attention particulière. La nouvelle PPE confirme ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.