« Nous serons vigilants face au risque d’oligopole dans l’énergie solaire » [Daniel Bour, Enerplan]

Print Friendly, PDF & Email

Entretien avec Daniel Bour, président d’Enerplan et de la Générale du Solaire –

Daniel Bour

La nouvelle stratégie nationale dans l’énergie solaire, fixée en juin dernier, s’appuie sur les ambitions des grands groupes et parie sur les économies d’échelle encore à venir dans le secteur, grâce aux centrales au sol en particulier. Elle est issue des travaux d’un groupe de travail ministériel, relancé à partir de mi-février. Mais d’ores et déjà les discussions reprennent, sur l’autoconsommation pour le moment, avec une première réunion aujourd’hui entre les pouvoirs publics et les représentants de la filière. Parmi eux le syndicat Enerplan, qui livre sa vision des enjeux actuels par la voix de son président.

GreenUnivers : Quarante mesures étaient prévues par le plan gouvernemental « Place au soleil » présenté fin juin 2018. Où en sont-elles aujourd’hui ?

Daniel Bour : Ce plan n’a pas assez progressé, tout le monde en convient à l’heure actuelle. Je retiens quand même deux avancées: le solaire est reconnu comme l’axe principal de la transition énergétique en France et l’administration est d’accord pour ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.