L’effacement « interruptible » activé pour la première fois en France

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Solvay)

C’est une première : jeudi 10 janvier, RTE a demandé à 22 sites industriels électro-intensifs d’arrêter ou de réduire leur consommation électrique (1 500 MW), selon un mécanisme institué en 2014 mais jamais utilisé depuis. En cause, la conjonction inédite de trois facteurs, extérieurs au territoire français. Tout d’abord, des problèmes techniques sur l’interconnexion entre l’Allemagne et l’Autriche, qui a affecté un gestionnaire de réseau de transport allemand. Ensuite, une baisse volontaire de production de centrales électriques au ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.