Voltalia préfère racheter ses propres actions

Print Friendly, PDF & Email
Eoliennes sur le site brésilien d’Areia Branca (Crédit : Voltalia)

Malmenée en Bourse (–19 % depuis septembre et – 24% depuis janvier) comme de nombreuses valeurs petites et moyennes tous secteurs confondus, Voltalia engage un mini-programme de rachat d’actions au profit de ses managers. Cette distribution d’actions gratuites était prévue depuis longtemps et Voltalia avait d’abord imaginé émettre de nouveaux titres – quelques dizaines de milliers sur 49 millions – car la filiale de Creadev continue à souhaiter élargir son flottant de 27,5% sur Euronext pour améliorer la liquidité du titre, plutôt que le réduire. Mais même à cette petite échelle,  c’est peu recommandé par les temps qui courent.

Valorisation au plancher

«  Etant donné ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.