Neoen commence à tester le marché de la réserve primaire en France

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Nidec ASI)

Le stockage pour les services-système émerge doucement en France. Engie avait commencé dès 2016, avec le projet BattGrid à Toulouse, sur 1 MW. Neoen lui emboîte le pas, en six fois plus gros. Dans les Landes, en l’occurrence à Azur, un village où le développeur-producteur construit aussi une centrale solaire de 9 MW. Il a décidé de bénéficier de la connexion pour expérimenter le marché de la régulation de fréquence tricolore sur le segment de la réserve primaire pour RTE – de plus en plus intéressé par le sujet -, moyennant un investissement de 4 M€ pour lequel un retour est envisagé sous une dizaine d’années. « Ce projet a pour nous une ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.