« Le gouvernement a introduit un doute sur l’évolution du prix des énergies fossiles » [J-L Bal]

Print Friendly, PDF & Email

Entretien avec Jean-Louis Bal, président du Syndicat des énergies renouvelables – 

La trajectoire haussière de la taxe carbone vient d’être cassée par Emmanuel Macron, pour répondre au mouvement des « gilets jaunes ». Confirmée et amplifiée en 2017 par Nicolas Hulot, alors ministre de la Transition écologique et solidaire, la taxe aurait dû atteindre 65,3€/tonne de CO2 en 2020 et 100€ en 2030.

GreenUnivers : L’Élysée a annoncé hier que la hausse de la Contribution Climat Energie, dite taxe carbone, serait supprimée pour 2019 et pas seulement pour le premier semestre comme le souhaitait Matignon. Quelle est votre réaction ?

Jean-Louis Bal : Tout dépend s’il s’agit d’un enterrement ou d’une suspension. Dans le premier cas, c’est une très mauvaise nouvelle, car les comportements énergétiques ne peuvent pas changer sans une fiscalité adaptée. Dans la seconde hypothèse, que j’ai ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.