La méthanisation en mode mini n’a pas dit son dernier mot

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Paris&Co)

La petite méthanisation n’a pas encore émergé en France – en Chine des dizaines de millions d’appareils rustiques sont en service – mais elle n’a pas renoncé pour autant. En témoignent les ambitions de Tryon, entreprise innovante parisienne fondée en 2014, lauréate de la GreenTech Verte et employeur aujourd’hui d’une dizaine de personnes.

Comme le britannique Seab Energy ou le bureau d’études français Bee & Co, Tryon estime que la méthanisation de petit gabarit, installée au plus près des producteurs, c’est-à dire des entreprises de la grande distribution, des points de collectes de déchets de la restauration, des stations d’épuration des petites communes, réserve de belles perspectives. D’autant que la réglementation doit imposer ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.