Vite vu

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 9 novembre

La Turquie a lancé un nouvel appel d’offres éolien terrestre de 1 GW, portant sur quatre projets de 250 MW chacun, tous situés dans l’ouest du pays. Un prix plafond de 55 $/MWh (48 €/MWh) a été fixé. Date limite de dépôt des dossiers : le 7 mars 2019. Les lauréats bénéficieront de Power purchase agreements (PPA) sur 15 ans.

Le groupe allemand BayWa compte vendre 450 MW de parcs solaires et éoliens d’ici la fin de l’année. De quoi améliorer le chiffre d’affaires de son activité dans les énergies renouvelables.

Le développeur singapourien Sunseap Group va construire un parc solaire flottant de 5 MW dans le détroit de Johor. Le projet, dont le montant n’a pas été divulgué, doit entrer en opération commerciale au début de l’année prochaine.

Jeudi 8 novembre

« On fera en sorte qu’une filière puisse se développer dans l’éolien flottant », a déclaré François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire lors d’une audition de la Commission sénatoriale de l’aménagement des territoires et du développement durable, le 7 novembre.

Les députés de la Commission du développement durable et de l’aménagement du territoire ont adopté un amendement prévoyant l’ajout de 30 M€ supplémentaires au plan hydrogène. Rédigé par le groupe de députés LREM en faveur de la transition énergétique, il a vocation à maintenir l’enveloppe globale de 100 M€, annoncée lors de la présentation dudit plan H2 en juin dernier. L’amendement sera retenu ou rejeté lors du vote au Parlement du projet de loi de finances (PLF) 2019 dans les prochaines semaines.

Mercredi 7 novembre

Le groupe Environnement Recycling, spécialisé dans le recyclage des déchets d’équipements électriques et électroniques, a réalisé une première levée de fonds en ouvrant son capital à Bpifrance, via son fonds France Investissement Energie Environnement (FIEE). D’un montant non dévoilé, cette opération permettra à l’entreprise d’investir dans des machines plus performantes et de plus grande capacité. Environnement Recycling compte 200 salariés et affichait, en 2017, un chiffre d’affaires de 15 M€. D’autres sociétés françaises positionnées sur ce marché, à l’instar de Back Market ou Recommerce, ont également réalisé des levées de fonds cette année.

Sébastien Lecornu, ministre chargé des Collectivités territoriales, et Emmanuelle Wargon, secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, ont signé le 7 novembre un contrat de transition énergétique (CTE) avec le territoire de la Sambre-Avesnois (Hauts-de-France). Ce contrat, d’une durée de 4 ans, doit apporter un soutien, notamment financier, aux projets participant à mettre en oeuvre la transition énergétique du territoire. Il s’agit du 2ème CTE signé après celui d’Arras le 10 octobre dernier.

En Pologne, la puissance installée de l’éolien offshore devra atteindre 8 GW en 2035, a annoncé le secrétaire d’Etat à l’énergie du pays. Un plan de développement détaillé devrait être rendu public d’ici la fin de l’année. Le deuxième grand appel d’offres EnR polonais a commencé lundi dernier, avec 1 GW pour l’éolien terrestre et 750 MW solaires.

Mardi 6 novembre

Les résultats de l’appel d’offres bi-technologique attribuent, sans surprise, l’ensemble des 200 MW à des projets photovoltaïques. Selon nos informations, ils devraient être rendus publics dans les prochains jours par la Direction générale de l’énergie et du climat (DGEC) qui a reçu fin octobre le classement élaboré par la Commission de régulation de l’énergie (CRE) après traitement des dossiers déposés par les candidats.

Les projets de parcs éoliens en mer de Iles d’Yeu-Noirmoutier (496 MW) et de Dieppe-Le Tréport (496 MW), menés par Engie, ont obtenu leur autorisation d’exploitation d’une installation de production électrique par décret du 12 octobre publié au Journal Officiel du 6 novembre. Pour que l’autorisation entre en vigueur, les parcs devront être mis en service avant le 1er juillet 2024.

SmartAngels ne présentera plus d’opérations d’equity crowdfunding et se consacrera désormais à ses activités d’édition logicielle et de prestations associées. La société constate  que ce marché est « marqué par une forte baisse des volumes depuis plusieurs trimestres et présente peu de perspectives favorables, en raison notamment des évolutions fiscales et du modèle réglementaire inadapté ».

Lundi 5 novembre 2018

Stanislas Reizine, sous-directeur du système électrique et des énergies renouvelables à la DGEC, est nommé commissaire du gouvernement auprès de la Compagnie nationale du Rhône (CNR), en remplacement d’Olivier David, promu cet été chef du service du climat et de l’efficacité énergétique à la DGEC.

Le pétrolier Shell embauche dans les énergies renouvelables. La compagnie a confié au cabinet de recrutement britannique Quanta le soin de lui apporter des solutions de ressources humaines pour son activité renouvelable, notamment l’éolien en mer. Dans ce domaine, Shell a pris la décision finale d’investissement pour les extensions 3 et 4 du parc offshore de Borssele (730 MW) et a récemment investi avec Innogy dans un prototype de structure flottante.

Le Singapore’s Economic Development Board (EDB) étudie la possibilité de faire installer une centrale solaire flottante de 100 MW sur le barrage de Kranji, la plus grande retenue d’eau de la cité-Etat. Un autre projet flottant, de 50 MW, devrait quant à lui être construit sur le réservoir de Tengeh en 2021.