Un projet Enedis-Innogy en Sarre et Lorraine pour gérer les surplus éoliens

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email
(Enedis)

Les réseaux intelligents sont encore à l’état d’ébauche en France, mais leurs promoteurs réfléchissent déjà aux coopérations transfrontalières. Témoin, ce projet à cheval sur la Lorraine française et la Sarre allemande, à l’initiative d’Enedis et d’Innogy, actionnaire du réseau de distribution de ce Land, accompagnés par la Dena (l’Ademe allemande) et le bureau d’étude Tilia. L’idée de cette Smart Border Initiative est de mieux gérer les futurs excédents de production d’électricité éolienne en Sarre et de mutualiser les sources de flexibilité, par exemple les véhicules électriques. Le but est d’éviter l’engorgement local et le phénomène de remontée massive d’électrons vers le réseau de transport allemand. Les deux régions se caractérisent notamment par les déplacements quotidiens d’environ 100 000 travailleurs transfrontaliers. Le projet prévoit donc de favoriser la recharge ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.