« Tout le monde a repris l’étendard du biométhane » [France Biométhane]

Print Friendly, PDF & Email
Cédric de Saint-Jouan (Vol-V)

Entretien avec Cédric de Saint-Jouan, président de France Biométhane et co-fondateur du développeur-producteur Vol-V, pionnier du secteur –

France Biométhane, qui fête ses deux ans cette semaine, s’était exprimé en avril dernier pour regretter l’absence de vision industrielle dans la production de biogaz en France. Depuis, le think tank s’est fait discret sur la place de cette énergie dans la Programmation pluriannuelle de l’énergie, alors qu’Engie, les gestionnaires de réseaux, d’autres associations comme Coénove ont exprimé leurs inquiétudes. Pourquoi ce silence ? La filière biogaz a-t-elle obtenu les bons signaux, finalement ?

GreenUnivers : On ne vous entend plus sur la Programmation pluriannuelle de l’énergie et ses objectifs de production pour le biogaz. Avez vous été rassuré par le ministère de la Transition écologique et solidaire ? 

Cédric de Saint-Jouan : Nous ne sommes pas si discrets que cela mais notre communication n’est pas toujours publique. Sur le fond, le débat que vous évoquez concerne plus le gaz que le biogaz. En plus, et même surtout, je ne suis plus vraiment inquiet pour notre secteur, contrairement à 2016, lorsque nous avons créé France Biométhane. Cette énergie bénéficie d’un fort soutien dans les territoires, car elle crée de la valeur là où les gens se sentent parfois délaissés. L’acceptabilité des méthaniseurs est un sujet, mais uniquement aux abords des grandes villes ! Les agriculteurs se sont vraiment emparés du biométhane et déroulent… Et nous serons à ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.