Mersen se renforce dans le solaire et se prépare au stockage

Print Friendly, PDF & Email
La plus grande partie d’un four à lingots PV est en graphite usiné ; ici un petit modèle fabriqué par Mersen, avec un caillou de silicium au milieu. (Crédit : JP Pié)

L’industrie européenne pourra peut-être revenir un jour dans la course à la fabrication des panneaux solaires ou se positionner dans celle des batteries, vu les ambitions de l’Union européenne dans les gigafactories. Mais pour l’instant, mieux vaut parier sur les fournisseurs des champions asiatiques de ces deux secteurs. Des fournisseurs qui peuvent être européens et qui, eux, tiennent bon. C’est le cas du français Mersen (ex-Carbone Lorraine), spécialiste d’une part des matériaux en carbone – notamment des fours en graphite pour la fabrication de lingots en silicium – et de l’autre de certains équipements électriques, par exemple les fusibles industriels ...