Les EnR dominent désormais le parc électrique britannique

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email
Parc éolien de Sheringham Shoal, en mer du Nord , aux larges des côtes du Royaume-Uni. (Crédit : NHD-INFO, Flickr)

C’est historique et surtout très symbolique pour le Royaume-Uni qui a dépendu pendant tellement d’années des énergies fossiles. Pour la première fois de son histoire, le parc électrique de Sa Majesté est dominé par les énergies renouvelables. Un changement de paradigme qui s’explique évidemment par la montée en puissance des EnR mais aussi, voire surtout, par la fermeture massive de centrales thermiques ces dernières années. Seule ombre au tableau : les prix de l’électricité se sont envolés. Telles sont les principales conclusions d’un rapport de Drax, une entreprise fortement concernée par la transition énergétique britannique.

42 GW d’EnR installés

Le parc installé d’énergies renouvelables (éolien, solaire, hydro, biomasse, biogaz et géothermie) au Royaume-Uni s’élève désormais à...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.