Comment la filière gazière compte rebondir après la PPE

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : GRDF)

Gaz contre électricité : c’était le match dans le match pendant la préparation de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), enfin présentée hier par le gouvernement. Entre les deux filières, depuis un an, le lobbying s’était intensifié. Pour le gaz, y compris le biogaz, le résultat s’avère finalement « très mitigé », reconnait Florence Lyevin, déléguée générale de l’association Coenove.

Se prendre en main

La cible de 10% de gaz renouvelable en 2030 a certes été confortée, tout comme le point de passage de 8 TWh en 2023. Dans un communiqué commun réunissant Coenove, l’AFG, l’AFGNV et France gaz renouvelable, la profession a accueilli « favorablement » la confirmation de cette trajectoire définie lors du précédent quinquennat. Le think tank France Biométhane « se félicite » lui-aussi des annonces du gouvernement.

Mais...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.