Chaleur renouvelable : vers une chute du nombre de projets en 2019 ?

Print Friendly, PDF & Email
Le réseau de chaleur du quartier Bassins à flot de Bordeaux. (Crédit : Energie des bassins)

La hausse du Fonds chaleur, promise pour 2019 par le gouvernement, n’empêchera sans doute pas un trou d’air dans la filière des réseaux de chaleur. « On peut donner tous les chiffres qu’on veut, il faut du concret », formulait ce vendredi 16 novembre Serge Nocodie, vice-président de l’association Amorce, en commentant les derniers résultats de la filière. Autrement dit, les financements ne suffisent pas : il faut aussi des projets à soutenir.

Renversement de tendance

Chaque année, le Syndicat national du chauffage urbain et de la climatisation urbaine (SNCU) dresse un bilan du développement des réseaux de chaleur en France, en partenariat avec Amorce. La nouvelle édition porte sur 2017. A première vue, la tendance est rassurante. L’enquête montre une augmentation des volumes de chaleur renouvelable dans les réseaux pour la troisième année consécutive (après un décrochage en 2014). Mais le ralentissement de...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.