Entre électricité nucléaire ou éolienne offshore, la PPE va devoir choisir

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : SEM-REV – Centrale Nantes)

Titré « Eoliennes : le vent de la révolte », le reportage d’Envoyé spécial du 20 septembre dernier, sur France 2, livrait plusieurs témoignages frappants sur le (très) mauvais voisinage entre les Français et leurs éoliennes. Coïncidence : trois jours après, France Energie Eolienne (FEE), qui regroupe 320 professionnels du secteur, a commandé à Harris Interactive un sondage auprès du grand public, pour obtenir une vision globale du sujet. Le résultat a été rendu public aujourd’hui : l’éolien ne serait pas impopulaire, ce serait même l’inverse, car 73 % des personnes interrogées disent en avoir une « bonne image ».

Les riverains pas si « remontés » que cela

Quid des riverains des projets ? FEE a fait réaliser un 2e sondage, spécifique, auprès de 1 000 personnes. Réponse : « 80 % des Français vivant à proximité d’une éolienne  – dans un rayon de 5 km – en ont aussi une bonne opinion et la moitié de ceux qui leur ont un temps été hostiles (9%) ont changé d’avis après leur mise en service ». Conclusion de FEE : « dans l’éolien, il y a des minorités sonores et une majorité silencieuse », comme le formule Pauline Lebertre, déléguée générale.

Pour l’industrie éolienne, ces sondages tombent manifestement ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.