Engie s’allie à un spécialiste français de la blockchain

Print Friendly, PDF & Email
(c) Pixabay

Engie a signé un accord de partenariat avec Ledger, une jeune société française spécialisée dans la cryptofinance et les blockchains, ces bases de données décentralisées et censées être inviolables. L’accord prévoit que les deux partenaires travaillent ensemble à la création d’un « oracle sécurisé, autonome et blockchain agnostique ». Traduction : il s’agit de développer un outil (oracle) qui recueillera in situ les données de production d’installations d’énergies renouvelables pour les transférer à n’importe quelle blockchain, afin d’offrir des services de traçabilité et de la certification des électrons verts.

Prototypes concluants

Engie s’intéresse de près aux technologies lui permettant de certifier l’origine renouvelable de l’électricité qu’il vend à ses clients. En avril 2018, le groupe dirigé par Isabelle Kocher avait déjà installé une technologie de blockchain pour assurer le caractère renouvelable du courant qu’il fournit à...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.