Sun’R refinance 30% de son parc

Print Friendly, PDF & Email
Photomontage du projet vitivoltaïque à Tresserre © Sun’R

Fluctuat nec mergitur* : la devise de Paris pourrait aussi être celle de Sun’R. Ce pionnier du solaire créé en 2006 a mis du temps à se relever de son redressement judiciaire de 2011 et d’un conflit avec une filiale de Total. Mais il vient de boucler pour de bon le refinancement de 30% de son parc global, c’est-à-dire 10 MW en production depuis plusieurs années, pour un montant de 56 M€ fournis par la Bred, Bpifrance, Caisse d’Epargne Grand-Est Europe et le Crédit du Nord, opération menée avec le conseil de Finergreen. Une marque de confiance des financeurs et de nouveaux moyens pour progresser. Cet employeur de 30 personnes a en effet remporté 29 MW en août dernier lors de la 4e session de l’appel d’offres pour les centrales solaires au sol. Son président Antoine Nogier annonce un pipe de 250 MW à différents stades et 45 MW prêts à construire, dont ceux décrochés cette année.

20 M€ sur l’agrivoltaïque

Au delà des bons chiffres, ce repaire d’ingénieurs créatifs à la fibre écologiste qu’est Sun’R veut mieux déployer ses concepts. Sur l’agrivoltaïque par exemple, une piste aussi explorée par d’autres grands concurrents, notamment ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.