Remaniement : le secteur des EnR satisfait

Print Friendly, PDF & Email
(c) Pixabay

Réactions globalement positives à l’annonce de la nomination de François de Rugy au poste de ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire. Les acteurs du secteur des EnR, notamment des énergies marines renouvelables, voient d’un bon œil l’arrivée de cet « écologiste réformiste », confiants dans sa volonté de poursuivre le développement des énergies vertes en France. Les représentants des associations environnementales se montrent plus réservés.

Bon connaisseur des dossiers

Les acteurs de la filière des EnR accordent un accueil enthousiaste au nouveau ministre, à commencer par le Syndicat des énergies renouvelables (SER) qui souligne que l’engagement de longue date de François de Rugy dans la défense de l’environnement, et sa connaissance approfondie du secteur constituent des signaux positifs. « Nous sommes confiants et pensons que le nouveau ministre s’inscrira dans la ligne tracée par Nicolas Hulot, qui a rappelé que l’urgence climatique nous oblige à changer d’échelle dans le développement des énergies renouvelables », déclare Jean-Louis Bal, son président.

De son côté Daniel Bour, président d’Enerplan indique que ...