Prix de l’électricité : vers moins de CSPE et plus de PPA ?

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Vattenfall)

Dans l’électricité, le cours des produits à terme (2019, 2020, 2021) s’est emballé ces derniers mois, passant de 40 €/MWh à 60 €/MWh, avec d’importants écarts. Le marché spot est aussi à la hausse (61,94 €/MWh pour le day ahead aujourd’hui, en base). Les professionnels se gardent bien de se prononcer sur la durée du phénomène mais la volatilité des cours – il y a aussi des prix négatifs… – semble partie pour s‘installer. « La hausse du cours du pétrole et du gaz entretient le mouvement, de même que celle du C02, du fait de la réforme des quotas en Europe. Et dans ce contexte, la moindre nouvelle, comme la disponibilité de l’électricité nucléaire, fait fortement réagir, analyse François Joubert, ancien membre de l’équipe de direction d’EDF Trading à Londres et fondateur du jeune fournisseur Ohm Energie.

Des traders de plus en plus recherchés

Du côté des agrégateurs, l’analyse est convergente : « l’Union européenne avait prévenu qu’elle organiserait la rareté sur le marché du CO2. Personne n’y a cru, mais c’est ce qui a été fait. Ajoutez à cela ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.