Offres vertes : Greenpeace épingle les grands fournisseurs

Print Friendly, PDF & Email
Capture d’écran du guide de l’électricité verte de Greenpeace (cliquez pour agrandir)

Vraiment vert, en bonne voie, à la traîne et vraiment mauvais. L’association Greenpeace a classé dix-neuf fournisseurs d’énergie dans ces quatre catégories dans un inédit comparateur d’offres d’électricité verte. En vert total, figurent la coopérative Enercoop, les producteurs de petite hydroélectricité d’Energie d’Ici et le fournisseur d’électricité locale Ilek. Côté « peut mieux faire », le fournisseur Sélia, basé à Niort, le lorrain Energem et la filiale de Sorégies (Groupe Energies Vienne) Alterna apparaissent aux côtés d’ekWateur, Planète Oui et Gaz et Electricité de Grenoble. Plüm Energie est jugé insuffisant, comme le fournisseur régional Proxelia – dont Engie assure la production d’électricité -, Lucia qui fournit surtout des agriculteurs, et Energies du Santerre, créé en 2015. Coup dur pour EDF, Engie, Total et leurs filières : ils sont les cancres du tableau.

Les garanties d’origine, un critère insuffisant

Dans sa notice, Greenpeace explique que « la réglementation n’oblige pas ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.