Les territoires continuent à réclamer leur part de la taxe carbone

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Quelle énergie)

La transition énergétique (TE) est-elle en bonne voie en régions ? Pas sûr, si l’on en croit Amorce, qui réunit 900 collectivités locales et territoriales. L’association est choquée par le décalage entre les intentions des pouvoirs publics et les moyens accordés pour les mettre en oeuvre. Un exemple ? Les programmes de développement prévus à l’échelle des communes (PCAET*) ou ceux à l’échelle des régions (SRADETT**) ne sont pas au rendez-vous. « Deux tiers des PCAET ne seront pas réalisés dans les délais », s’inquiète Nicolas Garnier, délégué général d’Amorce. Surtout, les enveloppes sont apparemment vides. Les collectivités se sont vues transférer de nouvelles compétences mais pas les budgets correspondants, entre 100 et 200 € par habitant selon les calculs d’Amorce.

Nouvelle demande pour le Fonds Chaleur

Une deuxième illustration : une partie des TEPCV***, fers de lance de la TE en régions lors du précédent quinquennat, ne bénéficient plus d’aucun crédit depuis fin 2017. Le dispositif des contrats de transition écologique, plutôt tourné vers les territoires en difficulté, ne peut  ...