Le biométhane français bénéficiera-t-il d’un effet d’échelle ?

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : GRDF)

Le constat n’est pas forcément intuitif. La France s’affiche en tête des pays européens sur le développement du biométhane. En tout cas pour le nombre de nouvelles unités installées, car elle végète en milieu de classement en termes de capacité. Ce constat traduit la relative « petite taille » des unités tricolores d’après une analyse de Sia Partners pour le think tank France Biométhane. Cette étude publiée ce 25 septembre porte sur 11 pays européens (lire ci-dessous). Bilan : la France a installé 36% des nouvelles unités en 2017 (soit 18 sur 49), mais seulement 15% de la capacité (6 000 Nm³/h sur 38 000).

A 340 Nm³/h, la capacité des centrales françaises est « largement » en dessous de la moyenne européenne (937 Nm³/h). « Un constat qui s’explique par les nombreuses contraintes réglementaires et législatives qui persistent », estime France Biométhane, malgré le groupe de travail méthanisation du gouvernement. Cette situation « empêche la France de ...