Oscaro se lance dans le solaire

Print Friendly, PDF & Email
L’un des projets d’autoconsommation de la Communauté des communes du Montreuillois © Cohérence Energies

Pour les inconditionnels des séances de mécanique le dimanche matin, ce nom n’est pas inconnu : Oscaro. C’est l’un des leaders du commerce en ligne BtoC de pièces automobiles neuves et d’occasion. Ce groupe français a lancé au cœur de l’été un site jumeau, Oscaro Power, dédié à la vente de panneaux et de tous les composants nécessaires à la réalisation d’une installation photovoltaïque. La société s’intéresse naturellement à l’électromobilité et aussi au stockage.

Do it yourself

Oscaro souhaite répliquer dans le solaire ce qu’il a réalisé dans le monde automobile. C’est un marché aux marges colossales, environ ...

80% pour les garagistes sur les pièces détachées. En les court-circuitant, Oscaro a donné l’opportunité à de nombreux bricoleurs avertis d’économiser sur le prix des pièces auto pour l’entretien basique de leur véhicule. « Notre objectif est de proposer une gamme de produits photovoltaïques et électroniques fiables et très bon marché (panneaux à partir de 134 €) directement à l’autoconsommateur final grâce à notre site internet. Notre offre s’adresse certes à des personnes manuelles, mais l’assemblage est essentiellement mécanique, les connexions sont simples et les actes électriques inexistants. D’où notre slogan : Do it yourself », explique Emmanuel Flahaut, directeur des projets technologiques chez Oscaro.

L’entreprise vise bien sûr l’habitat individuel type pavillon, mais planche également sur la problématique de l’autoconsommation collective. « Nous sommes en train de clarifier les responsabilités juridiques et réglementaires. Nous lancerons une offre à leur attention quand nous serons capables de répondre à toutes les questions de nos clients sur ce sujet », précise le directeur projet. La société bénéficiera des quelque 180 millions de visites annuelles sur le site Oscaro et du système de référencement produits de sa maison-mère, capable de traiter des millions de flux de données.

Le site a été lancé durant l’été et la plateforme de paiement en ligne doit entrer en service cette semaine, mais déjà plusieurs commandes ont été passées par téléphone. « Nous avons été approchés par des profils divers, des particuliers mais aussi des PME qui peuvent s’appuyer sur les compétences techniques de leurs ouvriers », indique Emmanuel Flahaut. Oscaro Power vise un chiffre d’affaires de quelques dizaines de millions d’euros par an. Parmi ses concurrents, citons le luxembourgeois Alma Solar qui propose également une gamme de produits PV.

Kits et service après-vente

La société axe sa stratégie sur des prix bas et un service client supérieur aux standards du e-commerce. Elle propose les panneaux et composants séparément ou en kit pour faciliter l’acte d’achat. Ces kits, disponibles prochainement sur le site, contiendront l’ensemble des pièces nécessaires au montage d’une installation, des panneaux aux structures de fixations, en passant par les onduleurs les armoires électriques et des outils de pilotage énergétique. « Les premiers kits de 3 kW seront commercialisés environ 3 300 euros contre 12 000 à 18 000 euros chez la concurrence », assure l’ancien chef de service photovoltaïque au CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives).

En termes de services, Oscaro Power propose d’aider ses clients à dimensionner leurs installations. Il ne s’agit pas pour autant d’offres sur-mesure, l’idée étant davantage de les orienter vers les kits appropriés à leurs besoins. Une fois l’achat réalisé et livré (entre 72h et 2 semaines), le client a accès à des tutoriaux en ligne et un service téléphonique après-vente.

Oscaro Power travaille sur la possibilité de monter un réseau d’installateurs partenaires. Encore à l’état de projet, cette initiative permettrait à l’entreprise de toucher un public plus large, les installateurs se voyant garanti un volume significatif d’activité.

Électromobilité et stockage

Très ambitieuse, la compagnie n’oublie pas ses origines automobiles et s’intéresse de près à l’électromobilité. Elle travaille sur un premier projet d’ombrière qui pourrait être à l’avenir couplée avec une borne de recharge pour véhicule électrique. Un segment de marché en croissance qui intéresse beaucoup Oscaro. Le groupe vise un prix pour une borne d’entrée de gamme à 100 € et souhaite également fournir tous les software et l’électronique qui va avec l’installation. D’une manière générale, il veut se positionner sur la fourniture de l’ensemble des composants impliqués dans le trio smart home : photovoltaïque/batterie stationnaire/VE. Il est déjà à la recherche, avec un partenaire dont le nom reste confidentiel, des premières batteries usagées des VE pour les recycler en batteries stationnaires. « Il faudra compter environ 13 000 € pour un kit solaire + stockage », précise Emmanuel Flahaut.

Aujourd’hui, Oscaro Power propose une petite gamme de trois batteries (Enphase ou LG) d’une capacité comprise entre 1,2 et 10 kWh. Pour autant, l’entreprise montre de grandes ambitions dans ce domaine, notamment au travers d’OscarLab, son centre de R&D basé à Bernin près de Grenoble. Il a mis au point une batterie en phase de certification grâce à un partenariat avec le CEA-Liten et une petite ligne de fabrication est en projet. « Dans cette Vallée de la mort de l’innovation, nous pouvons compter sur le soutien de notre maison-mère », se félicite Emmanuel Flahaut. Avec un chiffre d’affaires de 300 M€, le groupe Oscaro est leader sur son secteur mais a montré récemment quelques difficultés financières, rapportées par le site En-Contact. Elles seraient liées à une condamnation du Tribunal de Commerce concernant une dette à recouvrir par l’un de ses fournisseurs. Par ailleurs, d’autres sites spécialisés sur l’automobile (Mister Auto, Piècesauto24.com, Yakarouler) viennent concurrencer la position d’Oscaro sur son marché historique. Le groupe cherchait donc d’autres relais de croissance, et en a visiblement trouvé un dans les produits et services de la transition énergétique.