Energy Pool et cinq industriels veulent conjuguer effacement et « PPA »

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Befesa)

L’effacement de consommation industrielle, composante majeure des effacements verts, est un peu resté à la porte lors de l’appel d’offres 2018 organisé par la Direction générale de l’énergie et du climat et RTE. Qu’à cela ne tienne, il revient par la fenêtre. Les opérateurs spécialisés ne manquent pas en effet d’idées pour trouver d’autres débouchés pour les gisements de flexibilité, par exemple les besoins des fournisseurs d’électricité et des réseaux distributeurs. 

Dernière initiative en date, celle d’Energy Pool. Ce pionnier de l’effacement vert depuis 2009 s’intéresse de plus en plus près à la coopération entre les producteurs d’énergies renouvelables variables et les gros consommateurs d’électricité, une piste encore à défricher.

Ajuster consommation et production

A cette fin, Energy Pool vient de constituer une équipe de cinq métallurgistes (Befesa Valera, Celsa France, Ferropem, Trimet France, Ugitech ) : « Le principe est d’associer la flexibilité des industriels et la variabilité de la production solaire ou éolienne. Cette flexibilité de l’acheteur peut représenter un fort intérêt pour les installations qui sortent de l’obligation d’achat », estime Anne-Sophie Chamoy, directrice des affaires publiques et de la stratégie. En pratique, le pool ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.