Effervescence sur le marché européen des quotas de CO2

Print Friendly, PDF & Email
(c) Pixabay

Le cours de la tonne de CO2 a bondi de 310% depuis mai 2017 pour atteindre les 18 € sur l’EU-ETS au mois d’août. Les acteurs du marché anticipent une contraction de l’offre grâce à l’introduction au 1er janvier 2019 du mécanisme de réserve de stabilité. Une étude de l’initiative Carbon Tracker, publiée ce mardi, estime que cette réforme du marché européen du CO2 devrait entraîner une augmentation sensible du cours, jusqu’à 40 € la tonne en 2020. Un signal nécessaire mais pas suffisant pour assurer la transition énergétique.

Créer de la tension

L’introduction de ce mécanisme de stabilité était indispensable pour sortir de l’impasse dans laquelle se trouvait le marché du carbone européen. Alors qu’il était conçu pour donner un signal-prix incitant les secteurs industriels, énergétiques et du transport à diminuer leurs émissions de CO2, le marché d’échange de quotas se caractérise depuis des années par une surallocation endémique, un phénomène accentué par la crise économique de 2008. De fait, en mai 2017, le prix de la tonne de CO2 plafonnait à ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.