L’Etat veut faciliter la rénovation des bâtiments des collectivités

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Energies Posit’if)

« Manque de lisibilité », « complexité technique » ou encore « dispersion des financements » : le gouvernement veut lever les obstacles à la rénovation énergétique des bâtiments publics des collectivités locales. Dans un communiqué commun avec l’Ademe et la Banque des territoires (groupe Caisse des Dépôts), l’Etat annonce « la mise en place d’un programme d’actions, sur la période 2018-2022 ».

Faire sortir les projets

Les partenaires promettent un programme « global » pour encourager les collectivités à améliorer la performance énergétique de leur patrimoine immobilier, en particulier les établissements scolaires. En surface, les écoles, collèges et lycées représentent en effet la moitié des bâtiments des collectivités : 150 millions de mètres carrés sur 280 millions. Les mesures concrètes restent toutefois à préciser. Quelques axes généraux sont esquissés. D’abord, favoriser « une meilleure connaissance des enjeux et des outils de passage à l’action ». Ensuite, accompagner la montée en compétences des collectivités. Enfin proposer des « outils juridiques appropriés et innovants ». Au passage, les trois partenaires confirment la mobilisation d’une enveloppe de 3 Mds€, annoncée dans le cadre du plan de rénovation du gouvernement.

Pour l’instant, seuls des guides pratiques et des groupes de travail sont évoqués. Mais un rapport publié en mai dernier offre un aperçu de ce que pourrait être le plan de l’Etat. Il s’agissait d’un document du Plan bâtiment durable et de la Caisse des Dépôts. Il appelait à lancer un « vaste plan bâtiments éducatifs » sous la forme d’un « mouvement coordonné à l’ensemble des échelons territoriaux ». Avec un enjeu principal : ...