L’électrification des véhicules pas rentable avant 2030 [Étude]

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email
Crédit : Pixabay

La rentabilité des véhicules 100% électriques n’est pas pour tout de suite, selon une étude réalisée par l’Ademe et l’IFP EN* sur l’impact de l’électrification des véhicules. Certes l’électrique va concurrencer sérieusement les motorisations conventionnelles (au diesel et/ou au thermique) dans les prochaines années – sauf sur le segment des poids lourds – et il est pertinent pour réduire les émissions gaz à effet de serre (GES). Mais à condition d’être très utilisé pour réduire l’impact de la fabrication de la batterie par l’usage. Et surtout, sa rentabilité est limitée et ne devrait pas augmenter avant 2030 et la baisse annoncée du coût des batteries, d’après l’étude.

Une approche par segments

Pour l’instant, les véhicules légers ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.