Le Swansea Tidal Lagoon sauvé par le Pays de Galles ?

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Tidal Lagoon Power)

Au moment où le français Naval Energies abandonne la fabrication d’hydroliennes, Swansea Tidal Lagoon, projet pionnier de centrale marémotrice sur lagon artificiel au sud-est du Pays de Galles, pourrait ressortir de l’eau. Il y a un mois, le gouvernement britannique, pourvoyeur de subventions sous forme de Contracts for difference, a décidé de ne pas soutenir ce dossier de 1,3 Md£ et 320 MW. Il l’estime trop onéreux par rapport à l’éolien en mer, entre autres.

Les Gallois en renfort

Une étude menée par la firme d’investissement Holistic Capital, commandée par l’université de la ville de Swansea, propose maintenant une alternative. Elle affirme que Swansea Tidal Lagoon peut trouver d’autres sources de financement et bénéficier d’un montage industriel moins coûteux. Le rapport recommande en particulier de se tourner vers le gouvernement du Pays de Galles, qui pourrait émettre une obligation dédiée au projet et flécher des fonds publics prévus pour le développement régional.

Holistic Capital propose aussi d’impliquer les fournisseurs ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.