Le Royaume-Uni calcule le coût du démantèlement des éoliennes en mer

Print Friendly, PDF & Email
Installation des éoliennes en mer. (Crédit : wpd offshore)

Le décalage est frappant. Alors que le gouvernement français a (re)donné son feu vert à la construction des six premiers parcs éoliens en mer, le Royaume-Uni calcule déjà le démantèlement de ses 37 parcs en exploitation. Confiée au Department of Business, Energy and Industrial Strategy, cette étude, la première du genre consacrée à l’éolien offshore, apporte des premiers enseignements utiles bien qu’elle reste encore largement prévisionnelle.

Acteur de dernier recours

Pourquoi le gouvernement britannique s’intéresse-t-il à la fin de vie des parcs éoliens dont la charge du démantèlement revient à ses propriétaires ? Pour la bonne raison qu’en cas de...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.