L’appel d’offres effacement pour 2018 peu fructueux et peu rémunérateur

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : RTE)

Les résultats de l’appel d’offres 2018 pour soutenir les capacités d’effacement, lancé en décembre dernier par le gestionnaire de réseau RTE sous l’autorité de la Direction générale de l’énergie et de climat (DGEC), ont été communiqués aux candidats la semaine dernièreIls n’ont pas encore fait l’objet d’une communication officielle. Le volume obtenu serait de moins de 1 GW et donc largement inférieur à ce qui était proposé pour cette année, soit 2,2 GW.

L’effacement vert plus cher

C’est un premier problème, car ces appels d’offres sont destinés à soutenir financièrement et à booster l’effacement en France, l’actuelle Programmation pluriannuelle (PPE) fixant un objectif de 6 GW effacés en 2023.  L’effacement peut devenir stratégique en période de pointe, lorsque les capacités de production sont saturées ou moins disponibles. Les compétitions annuelles sont désormais censées récompenser ...