Les délégataires CEE agréés au compte-gouttes

Print Friendly, PDF & Email

Article modifié le 25 juillet 2018 –

Le malthusianisme fait rage parmi les opérateurs de certificats d’économies d’énergie (CEE). Seules
onze structures (liste ci-dessous) sont agréées pour l’instant par la Direction générale de l’énergie et du climat (DGEC) pour exercer en tant que délégataires d’obligation d’économies d’énergie, contre… 75 l’année dernière. Et encore, trois d’entre elles sont des filiales du groupe Effy, ce qui fait donc neuf concurrents en réalité. Or le marché doit générer 1 600 TWh cumac entre 2018 et 2020, contre 700 TWhc lors de la 3e période, et les délégataires en gèrent environ un tiers. Cet effondrement est d’autant plus frappant que quelque 47 demandes de validation avaient été déposées au 30 juin dernier. 

Opération mains propres

Cela dit, la liste des élus n’est pas définitive car le Pôle national des CEE (PNCEE), en charge de la vérification des CEE à la DGEC, a encore plusieurs mois pour valider ou non les autres prétendants. La liste à peu près complète sera disponible à l’automne. Avec combien de noms ? ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.