Engie lance un appel d’offres dédié aux PPA français

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Engie)

Les choses sérieuses commencent pour les PPA (power purchase agreements) « à la française ». Engie lance demain 1er août un appel d’offres inédit pour mobiliser 2 TWh/an d’électricité renouvelable produite à 100% dans l’Hexagone et pour les commercialiser ensuite auprès des entreprises. Conduite par sa business unit Global Energy Management (GEM), en charge par ailleurs du trading et de l’agrégation, l’opération s’adresse aux  filières solaire, éolienne, hydroélectrique et biomasse, sur des projets sortis de l’obligation d’achat ou neufs mais conçus sans subvention. « Nous proposons de sécuriser la production sur une longue durée, trois à quinze ans, c’est-à-dire au-delà des horizons de marché », argumente Bertrand Charmaison, directeur Green power for corporate de GEM.

Appétit pour le « vert France »

Attention, cet appel d’offres organisé jusqu’au 24 septembre n’est pas un sondage pour identifier des capacités mais bel et bien une opération commerciale avec des offres fermes à l’issue, sous forme de contrats signés d’ici la fin de l’année. Un engagement que rend possible, selon GEM, l’évolution sur le sujet de bon nombre d’acheteurs professionnels, lesquels recherchent de plus en plus une visibilité à long terme sur le prix de l’électricité. Et en même temps un sourcing « vert France », en lieu et place des ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.