Solaire : quelles conséquences aura la baisse des subventions en Chine ?

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Omexom)

La décision des autorités chinoises, le 31 mai dernier, de réduire les subventions et autorisations de raccordement aux installations solaires a fait couler beaucoup d’encre. La plupart des analystes anticipent une surproduction industrielle qui va accélérer la baisse des prix des modules solaires, déjà bien entamée. Si les développeurs se frottent les mains, les grands fabricants chinois, qui trustent le marché, jouent des coudes. Grâce à l’architecture PERC, ceux ayant optés pour la technologie monocristalline semblent prendre une longueur d’avance sur leurs concurrents.

Pas un moratoire, un recadrage

La Chine a réduit ses tarifs d’achat de l’électricité issue des installations photovoltaïques et a limité les autorisations de raccordement des centrales au sol à 10 GW sur l’ensemble de l’année, un plafond déjà rempli. Concrètement, cela signifie que toute centrale au sol connectée depuis le ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.