Bio-UV lève 10 M€ lors de son introduction en Bourse

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Bio-UV Group)

Spécialiste des systèmes de désinfection de l’eau par ultraviolets, Bio-UV Group a levé 10 M€ à l’occasion de son introduction en Bourse, sur Euronext Growth à Paris. Le prix définitif de l’action a été fixé à 3,84 euros, soit le bas de la fourchette indicative. L’offre a été sursouscrite 1,3 fois. Le début des négociations du titre est prévu le 10 juillet.

Ces 10 M€ ont été levés ...

dans le cadre du placement global et de l’offre à prix ouvert
après exercice intégral de la clause d’extension. Le montant est susceptible d’être porté à 10,4 M€ en cas d’exercice de l’option de surallocation.

Diversification dans les eaux de ballast

Fondé en 2000, Bio-UV est historiquement spécialisé sur le traitement des eaux pour les piscines et spas privés et publics et la désinfection des eaux industrielles et municipales. L’entreprise de lunel (Hérault) se déploie aujourd’hui sur un nouveau marché en forte croissance : le traitement des eaux de ballast des navires de commerce. L’IPO doit notamment lui permettre d’accélérer sur ce segment porteur.

Bio-UV a réalisé un chiffre d’affaires de 10,2 M€ en 2017, en hausse de 6% par rapport à 2016, pour un résultat d’exploitation de 4% et un résultat net annoncé comme proche de l’équilibre. Environ la moitié des revenus viennent de contrats à l’international. La société emploie une soixantaine de collaborateurs.

ACE Management, qui accompagne Bio-UV depuis 2014 via son fonds Atalaya, a souscrit à l’opération, ainsi que d’autres actionnaires historiques (Soridec, Naxicap). A l’issue de l’opération, Benoit Gillmann, le PDG, détient 40,84%, les investisseurs financiers 37,87%, et le public 20,22%.