Le vehicle to grid comme alternative aux centrales à charbon et à gaz

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Communauto)

Oui c’est possible : 50% d’énergies renouvelables dans le mix électrique en 2030, tout en fermant les centrales à charbon (3 GW) et en ramenant la part des centrales nucléaires à 50% aussi (en déclassant 20 GW) et sans mettre en service de nouvelles centrales à gaz. C’est la conviction de plusieurs think tanks européens et ONG environnementales (ECF, E3G, WWF, BPIE…) qui ont demandé au cabinet d’études Artelys de se pencher sur la question.

Trois leviers ignorés

Un credo fondé sur quoi ? Sur la puissance encore ignorée ou sous-estimée de trois gros leviers, selon les auteurs : 1) la compétitivité croissante des centrales solaires et éoliennes, qui va permettre d’en construire beaucoup plus que prévu (+ 13 GW solaires, + 25 GW éoliens), 2) le remplacement en bonne partie de ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.