L’Algérie fait un premier pas vers les appels d’offres EnR

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Centre de développement des énergies renouvelables, ministère algérien de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique)

Le gouvernement algérien prépare un appel d’offres solaire de 200 MW, a annoncé Mustapha Guitouni, ministre de l’Energie, le 7 juin ; 150 MW feront l’objet d’une compétition ouverte aux acteurs internationaux et 50 MW sont d’ores et déjà réservés à l’énergéticien public monopolistique Sonelgaz. 

«  Pas question de se précipiter »

Il s’agit là apparemment d’un changement d’échelle considérable par rapport au programme initial. Le prédécesseur du ministre actuel avait annoncé tout début 2017 vouloir organiser dans l’année un appel d’offres visant à installer 4 GW d’énergies renouvelables. La procédure n’a pas été lancée et, en lieu et place, une commission d’étude a été créée l’été dernier sur le sujet. Cela dit,« les pouvoirs publics algériens n’ont pas ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.