InnoEnergy lance un appel à start-up dans l’énergie digitale durable

Print Friendly, PDF & Email
© StreetLight Data

La société européenne InnoEnergy, lancée en 2010 par l’European Institute of Innovation and Technology (EIT) et spécialisée dans le soutien aux start-up, a ouvert le 31 mai un concours dédié au secteur de l’énergie digitale durable. L’accélérateur propose un financement pouvant atteindre un demi-million d’euros pour les meilleurs entrepreneurs et TPE de l’énergie durable ayant, dans l’idéal, une dimension digitale.

Big data et blockchain

Dédiée à l’innovation, InnoEnergy veut ainsi soutenir les jeunes pousses européennes travaillant sur le marché porteur de la digitalisation du secteur énergétique. Le profil recherché va [am4show have=’g1;g2;g4′ user_error=’Please_Upgrade’guest_error=’Please_Subscribe’]du traitement du big data à l’intelligence artificielle, de la réalité virtuelle à la robotique, en passant par la blockchain et la cybersécurité, toujours dans le but d’accélérer la transition énergétique. L’appel à start-up est ouvert jusqu’au 30 juin 2018 pour les entreprises, dont l’activité correspond à l’un des huit domaines suivants :

  • Energies renouvelables
  • Villes et bâtiments intelligents
  • Stockage énergétique
  • Réseaux électriques intelligents
  • Efficacité énergétique
  • Technologies du charbon et du gaz propres
  • Hydrogène, énergie des combustibles chimiques
  • Instrumentation nucléaire

Accompagnement

Les lauréats auront accès à un service d’accompagnement, à la communauté européenne d’InnoEnergy (350 partenaires), à du mentoring individualisé et à une place aux salons et événements européens d’InnoEnergy, notamment The Business Booster. Cet accompagnement est proposé à la fois à travers le programme Highway pour les start-up ayant des produits prêts à être commercialisés en moins de deux ans, et à travers le programme Boostway, conçu pour accélérer la croissance des ventes, leur industrialisation et leur internationalisation.

Ces programmes ont déjà permis de soutenir des start-up françaises qui montent à l’image de DCBrain, un fournisseur de solutions d’intelligence artificielle dédiées aux problématiques d’exploitation des réseaux. La société a levé au début de l’année 1,5 million d’euros dans le cadre d’un 2e tour de table mené par Aster. Plus récemment, InnoEnergy a investi dans HySiLabs, une société spécialisée dans le transport de l’hydrogène, qui vient de boucler son premier tour de table pour la somme de 2 M€. Dans l’éolien, elle est entrée en 2016 au capital de Principle Power à hauteur de 4 M€ pour son projet en mer portugais Windfloat.

Elle-même rattrapée par la croissance des entreprises qu’elle accompagne et dont elle détient entre 10 et 20% du capital, InnoEnergy préparait fin 2017 une levée de fonds de 100 M€. Interrogée par la rédaction, la société confirme que le « processus est en cours et des discussions menées avec différentes parties » mais ne donne aucune échéance précise.[/restrict-content]