Gisement, statut, transparence : les CEE à nouveau contestés

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : GEO PLC)

La période est à la remise en question pour les certificats d’économies d’énergie (CEE). Dans une lettre datée du 16 juin, que GreenUnivers a pu consulter, six associatios’ouvre dans une nouvelle fenêtre)ns professionnelles et deux associations de consommateurs* interpellent le gouvernement sur ce qu’elles jugent être des failles du dispositif.

Pour améliorer le rapport coût-efficacité des CEE, elles veulent élargir le débat au-delà des considérations techniques et porter le sujet au niveau politique. Adressé au secrétaire d’État Sébastien Lecornu, ce courrier demande la mise en place d’un groupe de travail « au plus tôt », « d’ici à l’automne 2018 ». Objectif : remettre à plat le dispositif. Et ce mercredi 20 juin, c’est le député Les Républicains Julien Aubert qui portera le débat à l’Assemblée nationale. Il y proposera une résolution sur les CEE, en principe en présence de Sébastien Lecornu.

Quel volume ? Quelle transparence ?

Que reproche-t-on aux CEE ? D’abord,...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.