Ubigreen Energy convertit la Haute-Garonne aux économies d’énergie

Print Friendly, PDF & Email

Le jeune spécialiste de l’efficacité énergétique Ubigreen Energy a signé un contrat de 4 ans avec le département de Haute-Garonne pour le pilotage et l’optimisation des consommations énergétiques de ses bâtiments publics. Fondée en 2012, la société vise un chiffre d’affaires de 3 M€ en 2018 et sonde déjà les marchés internationaux, notamment en Asie.

144 bâtiments sous surveillance énergétique

Ubigreen Energy va faire équiper les quelque 144 ...

plus gros bâtiments gérés par le conseil départemental de la Haute-Garonne (surtout les collèges mais aussi des bâtiments sociaux et administratifs) de compteurs/capteurs, d’instruments de télé-relève et d’interfaces dédiées à son logiciel de pilotage et d’optimisation. Ils permettront de connaître en temps réel différentes variables comme les consommations et les températures. En termes de volumes, cela représente environ 105 GWh à optimiser.

« Nous nous sommes fixés des objectifs de réduction de la consommation d’électricité (-5%) et surtout de gaz (-15%) car nous l’utilisons beaucoup pour nos besoins de chauffage. C’est un gisement d’économie d’énergie important car un levier que l’exploitant peut aisément contrôler grâce à la programmation des radiateurs, davantage que l’électricité qui a un usage plus diffus », explique Laurent Cour, ingénieur énergie et développement durable au conseil départemental de la Haute-Garonne.

La région toulousaine n’est pas inconnue d’Ubigreen Energy qui y a implanté un bureau et a signé fin 2015 un contrat similaire avec Toulouse Métropole, laquelle compte un parc diffus de 2 500 bâtiments. « C’est un chantier important en termes de pose et de formation à notre logiciel des agents du conseil départemental. Cela devrait prendre entre 9 et 12 mois », indique Julien Mériaudeau, président et co-fondateur de la société. La start-up fournit également sa solution au conseil départemental de l’Orne, au conseil général des Alpes-Maritimes mais aussi à la ville d’Auxerre. Pour autant, le marché des collectivités locales ne représente que 30% de son chiffre d’affaires.

Visée internationale

La majorité (50%) des revenus d’Ubigreen Energy est issue du secteur tertiaire, notamment les banques (Société Générale, Crédit Agricole), les grandes surfaces mais aussi les établissements de santé (CHU, EPHAD). L’industrie pèse quant à elle 20% du portefeuille client (ex : Boge Elastmetall France).

Discret sur son chiffre d’affaires de l’année dernière, Julien Mériaudeau affirme qu’Ubigreen Energy a profité d’une belle croissance (+50%) en 2017 et estime pouvoir atteindre les 3 M€ cette année. Interrogé sur ses ambitions internationales : « Nous sommes présents dans une vingtaine de pays et nous intéressons beaucoup à l’Asie, notamment aux marchés de l’ASEAN (Association des nations de l’Asie du Sud-Est) dont l’Australie fait partie. Nous avons noué des liens avec des partenaires locaux pour qu’ils puissent commercialiser notre solution », indique Julien Mériaudeau.