Royaume-Uni : Vattenfall invente le PPA collectif

Print Friendly, PDF & Email
Crédit : Vattenfall

Vattenfall innove en matière de Power purchase agreement (PPA) en proposant sur le marché britannique une formule « collective » dans laquelle l’électricité ne sera pas vendue à un client, mais plusieurs. Le but affiché est de toucher davantage de clients potentiels en leur proposant de ne réserver qu’une fraction de la production estimée à 500 GWh. Le groupe suédois a décidé de tester son ballon d’essai sur le projet de parc éolien terrestre de South Kyle en Ecosse, d’une capacité de 165 MW.

Entrée à 1 MW

Pour ce premier PPA collectif, Vattenfall proposera à ses clients[am4show have=’g1;g2;g4′ user_error=’Please_Upgrade’guest_error=’Please_Subscribe’] un contrat-type avec une marge de négociation, notamment sur le prix, en fonction du nombre de Mégawatts souscrits. Le plancher minimum a été fixé par la compagnie à 1 MW (équivalent de 3 GWh) ce qui signifie qu’en théorie, le parc de South Kyle pourrait alimenter jusqu’à 165 clients distincts. De fait, les prix négociés pour ce PPA collectif seront fixes, uniquement indexés sur le taux d’inflation britannique. La durée du contrat pourra quant à elle varier de 10 à 20 ans. Le groupe suédois a noué un partenariat avec Mitie Energy, un fournisseur de services énergétiques, pour communiquer et commercialiser pendant deux mois ce PPA collectif dont la clôture est prévue pour juin prochain.

« Ces Power purchase agreements répondent à une demande croissante de visibilité de la part des industriels qui souhaitent également verdir leur consommation électrique. C’est notamment le cas des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) qui se sont engagés à couvrir 100% de leurs besoins par des énergies renouvelables, indique Henri Reboullet, PDG de Vattenfall France ». Le groupe suédois a ainsi signé en novembre dernier un PPA de 10 ans aux Pays-Bas avec Microsoft sur la production d’un parc éolien de 180 MW, mais souhaite visiblement toucher davantage de clients. « De plus en plus d’industriels et professionnels réfléchissent à la possibilité d’intégrer des PPA, au moins en partie, dans leur panier diversifié de fourniture électrique », explique Henri Reboullet. [/restrict-content]