Les grandes entreprises de plus en plus clientes des EnR [Rapport]

Print Friendly, PDF & Email
(Source : EDF RE)

Avec la diminution progressive des aides publiques, les grandes compagnies privées internationales sont devenues un relais de croissance non négligeable pour le secteur des énergies renouvelables. Leur approvisionnement électrique directement issu des EnR s’élève à 465 TWh en 2017, soit l’équivalent de la consommation d’électricité de la France. C’est l’une des informations qui ressort d’un récent rapport de l’Irena qui a étudié la stratégie énergétique de 2 410 entreprises. Si certains global players (Microsoft, Google) ont déjà atteint la barre symbolique des 100% dans leur mix électrique, les plus gros volumes sont ailleurs.

Les pires seront les meilleurs

Par secteur d’activité, les compagnies [am4show have=’g1;g2;g4′ user_error=’Please_Upgrade’guest_error=’Please_Subscribe’]aux procédés d’exploitation les plus polluants (compagnies minières, papeteries, chimie) s’avèrent être les principales consommatrices d’énergies renouvelables. Elles sont en tête du classement avec 165 TWh d’EnR en 2017, suivies du secteur financier (112 TWh – 24%) et du secteur IT qui, avec 56 TWh, ne pèse que 12% du total malgré les grandes campagnes de communication des GAFAM sur ce thème.

(c) Irena

Pour sécuriser leur approvisionnement en électrons verts, le secteur privé a recours d’abord à l’autoconsommation (35%), puis aux certificats de garanties d’origine (28%) et aux power purchase agreements (25%). Les PPA se développent rapidement et ont connu une année record en 2017 avec quelque 5 GW de capacités signées, essentiellement en Amérique et Europe du Nord. L’ensemble de ces outils de promotion des EnR était, début 2018, en vigueur dans 75 pays du monde.

(c) Irena

50 compagnies à 100%

Sur l’échantillon de 2 410 entreprises, environ 200 affirment consommer plus de la moitié de leur électricité d’origine renouvelable, 111 compagnies se situeraient entre 85 et 100% et 50 sociétés déclarent être autosuffisantes grâce aux EnR. Selon les projections de l’Irena, la consommation d’électricité verte des entreprises augmentera à 2 150 TWh en 2030 et 3 800 TWh d’ici 2050, et ce, alors que seuls 17% des sondés se sont fixés des objectifs chiffrés en la matière.

[/restrict-content]

Article précédentEn 2016, les EnR ont représenté 16% de la consommation énergétique française [Étude]
Article suivantL’autoconsommation cherche la bonne formule [Dossier]