La prudence des banques oblige des développeurs français à suspendre leurs projets iraniens

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email
Iran (Crédit : Pixabay)

Le retrait des Etats-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien et le retour des sanctions posent déjà de gros problèmes aux développeurs français en Iran. « Les banques ont durci leurs positions et font preuve d’une grande prudence, ce qui nous oblige à geler nos projets, même si ceux-ci sont attendus dans le pays », constate un développeur solaire, qui souhaite conserver l’anonymat. Il précise que des financements peuvent encore être obtenus, via des banques familiales présentes depuis longtemps dans le pays, telles que...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.